Тест по французскому языку

Даты проведения тестирования В 2016 году:

- Консультация:  05 сентября с.г. в 17.00 в ауд. П10, 2 ГУМ.
- тестирование:  12 сентября с.г. в 16.00 в ауд. 01, ГЗ ,
- повторное тестирование: 16 сентября с.г. в 16.00 в ауд. П10, 2 ГУМ.

Ниже представлен образец теста по французскому языку, который сдают абитуриенты в начале учебного года. По результатам теста происходит зачисление на франкоязычное отделение.

В случае неявки на тестирование по уважительной причине абитуриент может пройти повторное тестирование ТОЛЬКО при предъявлении соответствующего оправдательного документа.

(Уважаемые обладатели диплома DALF! Просим при административной записи в обязательном порядке предъявить диплом DALF, т.к. ВЫ освобождаетесь от сдачи теста и автоматически зачисляетесь на 1 курс франкоязычного отделения. )

Test grammatical et lexical

1. Compléter le texte suivant par un article, si nécessaire (les formes contractées et l’apostrophe sont à respecter).

Dès qu'on avait dépassé les dernières maisons de Moriarmé, _____ goudron cessait, tandis qu'on entamait _____ premiers lacets(1). Grange consulta sa carte parmi_____ cahots : on s'engageait dans _____ laie(2) forestière. A chaque virage en _____ épingle _____ cheveux,_____ vallée se creusait de plus en plus vite. _____ matinée était pleine de _____ soleil gai, transparente et fraîche, mais Grange était frappé par _____ silence de ces bois sans_____ oiseaux. Dans _____ fond de la camionnette, il y avait deux sacs de _____ biscuits, un quartier de_____ viande roulé dans _____ toile de _____ jute(3),_____ trépied de mitrailleuse, et quelques rouleaux de_____ barbelé.

    (1) — séries de zigzags ; (2) — sentier rectiligne percé dans une forêt ; (3) — fibre textile, étoffe grossière faite avec cette fibre.

      2. Remplir les vides par les prépositions de la liste : de (employé 2 fois), à (employé 2 fois), pour, dans, sur, avec, au bord de, jusqu’à, en haut de.

      — Arrêtons-nous une seconde __________ l'Eclaterie, puisque c'est votre première montée, dit le capitaine Vignaud en souriant. Le coup d'oeil en vaut la peine. Presque __________ du versant, __________ la route, on avait ménagé __________ la pente un petit terre-plein garni __________ deux bancs. De là le regard effleurait le sommet du versant d'en face, un peu moins élevé; on voyait les bois courir __________ l'horizon, rêches et hersés comme une peau de loup, vastes comme un ciel d'orage. __________ ses pieds, on avait la Meuse étroite et molle... La ville était faite __________ trois rues convexes qui suivaient la Meuse. Le paysage tout entier lisible, __________ ses amples masses d'ombre et sa coulée de prairies nues, avait une clarté sèche et militaire, une beauté presque géodésique : ces pays de l'Est sont nés __________ la guerre, pensa Grange qui n'avait manœuvré que __________ l'Ouest confus.

      3. Mettre les verbes au temps et au mode qui conviennent. Penser à la place des adverbes aux temps composés.

      GRANGE prolongea longtemps le demi-sommeil qui le retournait sur son lit de camp, dans l'aube déjà claire à toutes les vitres.Depuis son enfance, il ne ______________________ (1) de sensation aussi purement agréable : il ___________ (2) libre, seul maître à son bord dans cette maisonnette de Mère Grand perdue au fond de la forêt. Derrière sa porte, le remue-ménage placide d'une ferme qui _____________ (3) ______________ (4) à son bonheur : Grange pour la première fois ______________ (5) avec un frisson de plaisir incrédule que la guerre ___________ (6) peut-être ses îles désertes. Grange ___________ (7) de son lit et __________ (8) par la fenêtre le soldat Hervouët et le soldat Gourcuff qui ________________ (9) entre les arbres. Derrière la cloison, quelqu'un _____________ (10) le poêle. Grange ______________ (11) sur son lit une minute, roulé dans sa capote. Le matin _____________ (12) gris et couvert; une atmosphère de grasse matinée, un vide de dimanche campagnard ___________ (13) la pièce. L'idée qu'il ___________ (14) ici aux avant-postes le ______________ (15) complètement. Les consignes que lui __________________________ (16) le capitaine Vignaud ______________ (17) simples. En cas d'attaque, le génie en se repliant devant lui ___________ (18) sauter la route. La maison forte ______________ (19) l'ennemi « sans esprit de recul ».

      (1) éprouver; (2) être; (3) s’éveiller; (4) ajouter; (5) songer; (6) avoir; (7) sauter; (8) voir; (9) s’éloigner; (10) tisonner; (11) s’allonger; (12) être; (13) habitet; (14) être; (15) dépayser; (16) transmettre; (17)être; (18) faire; (19) arrêter.

      4. Remplir chaque vide par le pronom qui convient.

      Grange feuilleta le dossier des pièces officielles, les consignes de combat, les relevés de munitions, d'un doigt distrait (...); puis ____ ____ rangea dans une chemise et ____ enferma à clef au fond de son tiroir, d'un geste ____ était une conjuration. ____ faisait partie des choses ____ n'arrivaient pas parce que ____ étaient trop minutieusement prévues. ____ étaient les archives notariées de la guerre; ____ dormaient là en attendant la prescription; à lire ces pages ____ en traquaient l'imprévisible de virgule en virgule, ____ ____ sentait inexprimablement rassuré : ____ eût dit que la guerre avait déjà eu lieu. Un doigt heurta la porte, surprenant de timidité après le puissant râclement de semelles ____ ____ précédait.

      – Café, mon yeutenant.

      5. Trouvez 14 fautes de grammaire courante qui sont introduites dans le texte ci-dessous, soulignez-les dans le texte et donnez-en la correction dans la colonne « Fautes corrigées ». Il s’agit de faire attention à la forme des articles, des pronoms relatifs, des participes, à l’accord en genre et en nombre.

      On eût dit que l'existence à la maison des Falizes avait trouvé son ____________

      rythme une fois pour tous. C'était la vie presque paysanne.____________

      Quatres fois par semaine, Hervouët et Gourcuff partaient pour leur ____________

      chantier : c'était une petite coupe du bois que le génie divisionnaire ____________

      avait ouvert à deux kilomètres des Falizes; on y fabriquait des piquets ____________

      pour les réseaux de barbelés. ____________

      Souvent Grange, réveillé avant le jour et songent dans son lit, surprenait ____________

      leur pas précautionneux que glissait au dehors sur les marches mouillés. ____________

      Hervouët et Gourcuff parti, le caporal Olivon s'enfermait dans la pièce ____________

      commune pour des mystérieux travaux ménagers, et Grange avait ____________

      devant lui tout une longue journée blanche. Au matin, d'habitude, il ____________

      lisait et écrivait jusqu'à l'heure quand, un jour par deux, on entendait ____________

      klaxonner au loin sur le chemin la camionnette qui montait aux ____________

      Falizes le ravitaillement, le courrier et les journaux___________.

      6. Mettre à la forme négative et faites toutes les transformations nécessaires.

      1. Je crois qu’il a mis les fruits dans le panier.

      ________________________________________________________

      2. J’aime tout ce qu’il m’a offert. (rien)

      ________________________________________________________

      3. Il a mangé des crêpes chez Elisabeth.

      ________________________________________________________

      4. Les clients paient avec un chèque. (personne)

      ________________________________________________________

      5. Il achète souvent cette glace. (jamais)

      _________________________________________________________

      6. Beaucoup d’étudiants de notre groupe ont participé à ce concours. (aucun)

      ________________________________________________________

      7. Dessine-moi un avion !

      ________________________________________________________

      8. Toutes mes histoires sont vraies. (pas une)

      ________________________________________________________

      7. Réécrire la question en la transposant au discours indirect. Faire les transformations nécessaires : temps verbal, ordre des mots, pronoms, adverbes de temps et de lieu. Le lieu sera obligatoirement différent.

      1. Qu’est-ce que tu fais ici à cette heure-ci ?

      Il m’a demandé __________________________________________

      2. Qu’as-tu trouvé de nouveau ?

      Il lui demanda __________________________________________

      3. Avez-vous vu ce film hier ?

      Il leur a demandé _______________________________________

      4. De quoi a-t-il eu si peur lundi dernier ?

      Il voulut savoir ________________________________________

      5. Occupe-toi du petit !

      Elle m’a dit ____________________________________________

      6. Qu’est-ce qui te dérange en ce moment ?

      Il me demanda ___________________________________________

      7. Quelle question poseras-tu demain à ton professeur ?

      Elle me demanda _________________________________________

      8. Où pars-tu la semaine prochaine ?

      Tu m’as expliqué_________________________________________

      9. Ne réveille pas ton père !

      Elle lui dit ____________________________________________

      10. Pourquoi ne me l’as-tu pas dit il a y trois jours ?

      Je t’ai demandé _________________________________________

       

       

      8. Former une phrase complète en reliant les éléments suivants avec la conjonction que.

      1. Il trouvera du travail. Je n’en suis pas sûr.

      _________________________________________________________

      2. C’est toujours ainsi. Je le regrette.

      _________________________________________________________

      3. Il ne faut pas croire les slogans. Je l’ai compris.

      _________________________________________________________

      4. Nous avons le meilleur régime. Je ne le crois pas.

      _________________________________________________________

      5. Ils vont perdre leur place. Tu en as peur.

      _________________________________________________________

      6. Tu ne peux pas venir. Quel dommage!

      _________________________________________________________

       

       

      9. Expliquer par une ou deux phrases la différence entre un bistrot et un libre-service.

      _________________________________________________________

      _________________________________________________________

      _________________________________________________________

      _________________________________________________________

       

       

      10. Reconstituer l’ordre des phrases dans ce petit fait divers extrait de Dernières Nouvelles d’Alsace № 190, 14/08/2008.

      A. Mais la caissière a bousculé le braqueur et s'est enfuie en criant.

      B. Deux motards ont tenté d'attaquer, hier à 8 h 15, le Maxi-Coop de la rue du Général de Gaulle à Reichstett.

      C. L'enquête a été confiée à la brigade de Mundolsheim, aidée par la brigade de recherches de Strasbourg.

      D. Chacun était muni d'une arme de poing.

      E. Tentative de braquage dans un commerce.

      F. Les deux agresseurs ont pris la fuite sans rien emporter.

      G. Un des agresseurs a menacé la boulangère tandis que l'autre braquait la chef caissière dans la salle du coffre.